Communauté Francophone #1 de STO : 6 flottes, 484 forums d'info, 1604 membres, jusqu'à 105 utilisateurs connectés en même temps
Seul ? Canaux Chat STO et Vocaux Ouverts à Tous
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
STOFR/CDF TV

Retrouvez-nous aussi sur
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
tailleur list rock teamspeak dilithium podcast guide transférer discovery terrain jeandela lobi upgrade creation perso azure equipement ship Check module savoir 6786 kukulkan colons bases buid
Sur le TS3 CDF

Partagez | 
 

 [PC] Histoires de K-13 : partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric31780
Amiral du Haut-Commandement
Amiral du Haut-Commandement
avatar

CompteSTO : @eric31780

Platform : sur PC
Messages : 2464
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 42
Localisation : Toulouse France

MessageSujet: [PC] Histoires de K-13 : partie 3   Mar 6 Déc 2016 - 23:20


[PC] Histoires de K-13 : partie 3





Le capitaine Ezri Dax observait la base stellaire Deep Space K-13 sur son écran tandis que l'U.S.S Aventine approchait de cette relique d'une autre époque. Des navettes de réparation et des ouvriers en combinaisons environnementales travaillaient sur la coque, réparant ou remplaçant des composants essentiels. Cela prendrait du temps, mais la station serait de nouveau opérationnelle.

D'après les derniers rapports archivés, elle avait failli être détruite par un astéroïde peu de temps auparavant. Un vaisseau de soutien de la Fédération avait bien été envoyé pour venir en aide à la station en danger, mais ses chances d'arriver à temps étaient minces. Heureusement, l'ingéniosité de ses habitants du 23ème siècle avait permis de résoudre ce problème d'astéroïde. Bien que leur équipement soit obsolète, leur intelligence et leur détermination avaient su relever le défi. Mais éviter qu'ils ne s'entretuent... voilà qui était un tout autre défi.

Tout comme leur station, ils appartenaient à une autre époque. Alors qu'il était aisé de leur apprendre de nouvelles compétences ou de leur expliquer des technologies avancées, leur faire oublier leurs préjugés s'avérait difficile. D'ailleurs, le problème subsistait encore à notre époque, comme de nombreux commandants d'une alliance multi-factions pouvaient en témoigner. Elle avait dû s'interposer dans une bagarre entre des forces klingonnes et de la Fédération au cours de sa récente visite de Deep Space Nine (et elle en avait encore les bleus pour le prouver). Cependant, les habitants de Starfleet et les Klingons de K-13 avaient réussi à travailler ensemble afin de sauver la station, il y avait donc encore de l'espoir pour eux.

« Positionnement en orbite terminé », annonça l'officier pilote tandis qu'elle pianotait sur sa console. La Tellarite grogna. « Ils nous ont donné le pire emplacement qui soit, bien sûr. »

Ezri sourit et tapota le dos de son siège. « Ça ira, Grikka. J'ai un rendez-vous qui m'attend. La passerelle est à vous. »

« Bien, Capitaine, » dit l'officier pilote en se levant en direction du siège de commandant, tandis que son soulagement prenait le dessus sur ses préoccupations au sujet des commandes de navigation de l'Aventine.

Ezri se dirigea vers le turbolift.
L'Aventine n'apportait pas seulement le matériel et les ingénieurs nécessaires aux réparations de la station, mais aussi des conseillers pour leur offrir leur soutien. Son expérience passée en tant que conseillère sur DS9, ainsi que l'expérience considérable de ses précédents hôtes, firent d'elle la candidate idéale pour mener l'équipe d'aide psychologique de cette mission. Elle avait lu des rapports au sujet de rencontres avec des personnes ayant été maintenus en stase pendant des périodes prolongées. Ils indiquaient que de tels individus présentaient un risque de traumatisme dû au choc culturel après leur réveil. Et chez les Klingons, cela pouvait s'avérer... détonnant.

Par chance, elle avait également de l'expérience avec les Klingons.

***

Le premier officier d'Erzi l'attendait déjà lorsqu'elle sortit au pont vingt, à quelque pas de la salle du téléporteur de l'Aventine.

« Commandant T’Vai »,
dit-elle pour saluer le Vulcain tout en continuant de marcher.

« Capitaine. » Elle hocha la tête et emboîta le pas à Ezri.

« Vous avez eu l'opportunité d'étudier l'histoire de K-13 et les rapports de ceux qui sont arrivés sur place en premier. Quelle est votre analyse de la situation ? » demanda Ezri. T'Vai avait suivi des études de xéno-anthropologie. La connaissance du passé était primordiale pour comprendre les motivations de chacun, et Ezri était une fois de plus reconnaissante envers l'expertise de son premier officier.

« Ils viennent de 2370 ; la guerre entre la Fédération et les Klingons avait pris fin trois ans auparavant. Seuls trois des membres d'équipage survivants n'y ont pas pris part. Avant les accords de paix, il y avait bien moins de contacts entre la Fédération et l'Empire que ce dont nous avons fait l'expérience au cours des cinquante dernières années. Par conséquent, il y a eu de multiples malentendus dus à leurs différences culturelles depuis leur réveil. L'officier de Starfleet en charge, le Commandant O'Ryan, a dû faire face à plusieurs incidents. »

Ezri hocha la tête. « Nous-mêmes avons encore quelques problèmes alors que nous sommes pour la plupart amicaux. Je vous en prie, continuez. »

« Les Klingons sont un peuple ancré dans ses traditions, comme vous avez pu vous en rendre compte », fit remarquer T'Vai en levant un sourcil.

Ezri acquiesça, en esquissant un sourire.
Oh, que oui. Je m'en suis bien rendue compte.

Elle avait sympathisé avec de nombreux Klingons au cours de sa vie, ainsi que son hôte. Leur mémoire collective cumulait plus d'un siècle d'histoire et de culture klingonne. La tradition était une pierre angulaire de leur société. Ce qui n'est pas si différent des Vulcains, pensa Ezri en lançant un regard à son premier officier.

« Le changement est rarement bien accueilli parmi les Klingons, mais une fois qu'ils l'ont accepté c'est de façon...
vigoureuse », dit T'Vai le plus diplomatiquement possible.

Ezri rit. « Le cœur des Klingons est en effet très « vigoureux ». Je vous parle d'expérience. D'abord le rejet, puis l'engagement total si l'idée s'avère être... honorable. » Gagner le respect d'un Klingon n'était pas aisé. Gagner l'amitié d'un Klingon était encore plus difficile, mais une fois acquise - eh bien, il y avait peu d'êtres plus loyaux qu'eux, selon Ezri Dax. Elle avait beaucoup réfléchi à cette idée depuis qu'on lui avait donné la tâche d'assister cet équipage de K-13 désorienté.

« J'imagine que si j'arrive à les convaincre que leur Empire est plus glorieux et honorable que jamais, ils devraient se tenir tranquilles jusqu'à l'arrivée de leurs vaisseaux. »

La vulcaine inclina la tête. « Tout à fait, capitaine. »

« Ces Klingons viennent d'une époque où le virus augmenté sévissait. » Ezri fronça les sourcils en réfléchissant et regarda son Premier officier. « Les souvenirs de Curzon me remémorent que les Klingons sont en effet sensibles à ce sujet. »

T’Vai acquiesça. « C'était un grande honte que de ressembler à un humain. »

Et le faire remarquer était un moyen infaillible pour faire éclater un combat... parfois à mort.
« Je n'en parlerai pas, à moins qu'ils me le demandent », dit Ezri avec approbation. « Continuons. Parlez-moi des officiers de Starfleet. »

« La plupart des membres de l'équipage sont des humains », répondit la Vulcaine. « Ils viennent d'une époque où l'exploration et l'expansion étaient les maîtres-mots de la Fédération. »

« Ils étaient férus d'aventure, à l'époque », traduisit Ezri. « En leur présentant la situation comme une nouvelle période de découverte, nous devrions les ravir. Cette partie du quadrant Alpha est pour beaucoup inexplorée... une sorte de nouvelle frontière. »

« Une telle approche pourrait avoir un impact très positif sur eux », répondit T'Vai avec réflexion. « Mais s'agissant d'humains, des êtres hautement influencés par leurs émotions, il paraît logique de s'attendre à des réactions diverses. »

Ezri répondit par un hochement.
« J'ai cru comprendre que l'un des officiers de Starfleet est en détention. Savez-vous quelque chose à ce sujet ? »

« Le rapport est pour le moins concis, capitaine. K-13 n'a pas de médecin digne de ce nom.
La raison évoquée est une "psychose post-stasique". Le docteur Kovass l'examinera prochainement pour évaluer l'étendue de la maladie. »

« J'ai hâte de lire son rapport », dit Ezri en atteignant la salle de téléportation. Elle se plaça sur le téléporteur et se tourna pour faire face au premier officier. « Je laisse le vaisseau entre vos mains expertes, commandant. Appelez s'il se passe quelque chose. »

« Bien, capitaine », dit la Vulcaine. Elle se pencha sur les commandes du téléporteur et envoya la capitaine à bord de K-13 pour effectuer un tout autre type de réparations.

***

La téléportation sur la plateforme centrale de K-13 fit ressurgir dans la tête d'Ezri une foule de souvenirs d'une vie qu'elle n'avait pas menée. Curzon Dax avait vécu au 23ème siècle, et les formes, les couleurs, les sons et même les odeurs de cette ancienne station la ramenèrent à cette époque. Ezri sourit, en se remémorant brièvement le brillant et talentueux docteur McCoy, puis regarda autour d'elle pour s'orienter.

Il s'agissait, comme l'aurait dit son vieil ami Benjamin, d'un « dépotoir ».

Oh, quelqu'un avait bien tenté de retirer des débris pour faire de la place, mais clairement, il y avait plus important à faire que de se soucier de l'aspect de la zone centrale. Au moins, la cantine avait été nettoyée, et elle pouvait voir que certains réplicateurs étaient en état de marche. Des membres de Starfleet en uniformes modernes essayaient de réparer les consoles cassées, mais ils semblaient perflexes quant à la façon de s'y prendre avec cette technologie vétuste. Des hommes et des femmes portant des uniformes des années 2370 la dévisagèrent avec curiosité au moment de son arrivée, puis retournèrent à leurs tâches.

« Capitaine Dax ? »

Ezri fit volte-face pour se retrouver nez-à-nez avec un humain vêtu d'une tunique couleur moutarde avec des insignes de commandant épinglés sur l'épaule. Elle le salua de la main et sourit. « C'est moi. Commandant O'Ryan ? »

Il lui rendit son sourire. « Le seul et l'unique. Merci d'être venue pour vous occuper de notre... » O'Ryan fit une pause et passa nerveusement la main dans ses cheveux roux légèrement dégarnis. « ...problème. »

Ezri se rembrunit. « Un problème ? »

« Oui. » Il se rapprocha légèrement et baissa la voix. « Tout d'abord, j'ai quelques inquiétudes au sujet de mon ingénieur... mon ex-ingénieur en chef. Votre officier médical en chef est en train de s'en occuper. »

« C'est celui qui souffre de psychose post-stasique ? »

O'Ryan acquiesça. « Et ensuite, eh bien, les Klingons- » le commandant fut interrompu par un rugissement et un bruit de collision venant des réplicateurs, suivi de beuglements en klingon. « Pas encore », soupira O'Ryan.

Ezri découvrit les deux Klingons en train de se faire face, prêts à combattre. D'autres s'étaient levés de leurs sièges ou s'étaient rapprochés. « Cela arrive souvent ? » demanda-t-elle dans un souffle.

« De plus en plus, ces derniers temps. Tout allait bien au début, et puis... », il fit un geste de dépit.

« Je vais voir ce que je peux faire », dit-elle en s'avançant d'un pas sûr.

« Qu'est-ce que c'est que ça ? » s'exclama-t-elle en faisant interruption au sein du groupe, sous les regards étonnés des humains comme des Klingons. « Qui est le responsable ici ? »

« C'est moi, déclara un grand guerrier Klingon. Son front portait à peine les marques caractéristiques de son espèce, et il portait l'uniforme impérial classique du 23ème siècle. « Je suis le commandant Krom », dit-il en se redressant. «Et vous, qui êtes-vous ? » Ses yeux se plissèrent alors qu'il l'examinait de haut en bas. « Qu'êtes-vous ? »

Ezri lui rendit son sourire, laissant entrapercevoir ses dents. « Ezri Dax, capitaine de l'Aventine. »

« Est-ce que c'est censé m'impressionner ? » demanda Krom en se rapprochant d'elle.

« J'aurais espéré qu'un honorable Klingon ferait preuve d'un peu de respect pour mon rang, entre toutes choses », répondit-elle d'un air sarcastique.

« Je n'ai pas le moindre respect pour les rangs de Starfleet, alien. »

« Et il n'a pas le moindre respect pour les capitaines », rétorqua quelqu'un en Klingon dans le fond sans savoir qu'elle pouvait les comprendre. Plusieurs Klingons se mirent à ricaner sombrement. Le visage de Krom se crispa légèrement.

Intéressant.

« Je suis une Trill, dit-elle sans se démonter. Une Trill jointe. Mon symbiote, Dax, a été l'ami des Klingons depuis plus d'un siècle. Je suis ici pour vous aider, si vous êtes assez braves pour me suivre. » Elle lâcha cette provocation avec l'aplomb qu'elle avait hérité de Jadzia Dax, et posa ses mains sur ses hanches en signe de défi.

« Un autre officier de Starfleet qui se moque de nous », marmonna quelqu'un à l'arrière du groupe.

« Voyons comment le commandant s'en sort » répondit une autre voix.

Ezri commençait à se faire une idée de la situation, ou en tout cas de ce qui semait le trouble entre les Klingons. Dissension dans les rangs. Krom était en charge du groupe, mais ce n'était qu'un commandant. Est-ce que leur capitaine était mort ?

« Silence », rugit Krom à l'attention de ses hommes dans sa langue maternelle. Il se retourna vers Ezri. « Nous n'avons pas besoin de votre aide. »

« Je ne sais pas, dit-elle. Vous avez été propulsés dans un endroit et une époque qui vous sont inconnues. Vous vous trouvez sur une station contrôlée par les gens avec qui vous avez récemment été en guerre. Des sources d'inquiétudes tout à fait raisonnables, même pour le plus brave des guerriers. »

Krom grogna. « Nos affaires ne vous regardent pas, Trill. »

« En fait, si. Je suis ici au nom de l'Alliance. Pas seulement la Fédération, mais l'Empire également », répondit Ezri, en notant la curiosité et la surprise qui se peignait sur les visages autour d'elle.

« L'Empire n'enverrait pas quelqu'un comme vous. » railla un lieutenant klingon qui faisait deux fois sa taille.

« Pourquoi pas », lui rétorqua-t-elle en un Klingon parfait, ce qui surprit tout le groupe. Le lieutenant recula, et elle reprit la parole. « Je vous jure sur le sang de mes ancêtres que je suis aussi honorable que n'importe lequel d'entre vous. Le Haut Conseil connait le nom de Dax. Nous avons combattu côte à côte et versé ensemble le sang de nos ennemis. »

« Bah », dit le lieutenant avec dédain, les premiers instants de surprise passés. « Des mots bien téméraires, faciles à croire pour un Klingon.
Mais je ne vois pas le Haut Conseil derrière vous, femme. »

« Peut-être que nous devrions écouter ce que cette guerrière a à dire, Toram », dit Krom à l'adresse du lieutenant.

« Peut-être devrions-nous arrêter de vous écouter », répondit Toram. « Vous nous avez privé de la chance d'une mort glorieuse et maintenant nous sommes à peine plus que les esclaves de la Fédération. »

« Capitaine B'ram était un imbécile, rugit Krom en réponse. Continuez à parler comme un imbécile, et je veillerai à ce que vous partagiez son sort. »

Ah. Donc le capitaine était mort aux mains de son second, Krom, et ce n'était pas du goût de tout le monde.
Ce problème prenait des proportions inattendues. Ezri se creusa les méninges en quête d'un moyen de désamorcer rapidement la situation. Si elle échouait, quelqu'un risquait d'être blessé - ou pire.

« Nous aurions pu prendre la station avec B'ram, ou au moins périr d'une mort glorieuse en essayant ! » cria Toram. Il darda un regard plein de haine sur Ezri. « Et peut-être que nous pouvons encore la prendre, ainsi que tous ces vaisseaux là-dehors ! Commençons par prendre ce pitoyable capitaine en otage ! »

Ezri vit ses muscles se tendre, puis vit le poing fondre vers elle, comme au ralenti. Les dizaines d'années d'entraînements de nombreuses vies ressurgirent en elle avec une grâce fluide. Calmement, elle exécuta un mouvement défensif sur son assaillant klingon. Il plongea et, en utilisant son propre élan contre lui, elle envoya le jeune officier malchanceux par-dessus son épaule, où il finit sa course dans une pile de débris. Il fixa le plafond, étourdi, mais en vie.

« Vous n'êtes pas le premier Klingon à essayer de me mettre un pain dans la figure, lâcha-t-elle avec un sourire.
Et vous ne serez pas le dernier. »

Ezri fit signe aux officiers de sécurité d'abaisser leurs phaseurs, et se retourna vers Krom. Le Klingon semblait impressionné. Il n'était pas le seul. Très bien. Je peux tourner ça à mon avantage.

« Votre commandant vous a sauvé la vie, dit-elle. L'Empire et la Fédération ne sont plus en guerre. Nous sommes des alliés, et nous affrontons des ennemis bien plus puissants et dangereux ensemble. » « Là dehors, des ennemis sans honneur guettent et sont capables de porter votre propre apparence comme un masque afin d'oeuvrer en plein jour, et de semer le chaos et la discorde. Les Klingons étaient vigilants, et ont été les premiers à comprendre le danger ! La Fédération était aveugle, mais nous avons fini par voir la vérité ! » déclara-t-elle en faisant les cents pas autour du groupe afin d'attirer leur attention. « Ensemble, nous avons vaincu les démons de l'air et des ténèbres ! Des êtres si puissants qu'ils pouvaient transporter l'intégralité de leur flotte au cœur même de l'Empire ou de la Fédération en un clin d'œil. »

« Kahless le Réincarné a combattu à nos côtés », dit-elle avec fierté, et cette déclaration fut accueillie par des murmures ainsi qu'un intérêt curieux de la part des Klingons. « À lui seul, il a renversé le cours de la bataille contre les Iconiens ! Avec un groupe de braves guerriers, il a combattu jusqu'au cœur de leur repaire, vaincu ses ennemis l'un après l'autre, se frayant un chemin vers là où T'ket, leur plus grand guerrier aux commandes d'une puissante flotte iconienne. Bien qu'ils savaient que la mort les attendaient, tout Qo’noS aurait certainement péri s'ils n'avaient pas pris les armes pour frapper vite, et fort. » Elle regarda autour d'elle et pris cette pause théâtrale qui fait partie intégrante de toutes les sagas klingonnes.

Et donc Ezri leur conta le dernier acte de bravoure de Kahless, et la puissance de l'Empire Klingon, et la bataille finale de la Guerre iconienne.
Elle conta la bravoure et la valeur des Klingons, la gloire et la renommée que se battre aux côtés de leurs camarades de l'Alliance leur avaient rapportées.  

« Il y a encore de nombreuses prouesses à accomplir », dit-elle avec fierté. « C'est une nouvelle ère, avec de nouvelles opportunités.
Vous avez été sauvé afin que vous puissiez rejoindre vos frères et sœurs dans des batailles dignes d'être chantées ! »

Toram grogna mais inclina la tête face au commandant d'une façon qui signifiait qu'il n'allait pas poursuivre la confrontation. Il retourna au travail. Comme s'il s'agissait d'un signal, tous les spectateurs, sans exception, se remirent à vaquer à leurs occupations. Ezri laissa échapper un soupir de soulagement. Elle avait donné aux Klingons matière à réfléchir, et avec un peu de chance les avait rassurés au sujet du fait que l'Empire qu'ils connaissaient et l'Empire d'aujourd'hui n'étaient pas si différents.

« Capitaine Dax, s'exclama Krom. Est-ce que tout ceci était vrai ? »

Ezri lui sourit, d'un sourire tendre qui n'avait aucune intention de nuire. « Sur mon honneur, et celui de ma Maison, dit-elle solennellement. Chaque mot était la vérité. » Elle fit un geste en direction des réplicateurs. « Et si on prenait un rakatjino et que vous me posiez toutes les questions que vous pourriez avoir ? »

Krom lui lança un long regard suspicieux avant de grogner son approbation. Même si ce n'était pas le succès qu'il espérait, c'était déjà un début.


Kate Bankson
Game Designer
StarTrek Online


Source : [PC] Histoires de K-13 : partie 3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[PC] Histoires de K-13 : partie 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» Projet de partie SDA, le gouffre de Helm
» Résumé partie XXVI et impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STO-Francophone :: Quoi de Neuf et à Venir ?-
Sauter vers: