Communauté Francophone #1 de STO : 6 flottes, 484 forums d'info, 1605 membres, jusqu'à 105 utilisateurs connectés en même temps
Seul ? Canaux Chat STO et Vocaux Ouverts à Tous
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
STOFR/CDF TV

Retrouvez-nous aussi sur
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
skills lobi creation bases colons ground buid equipement dilithium jeandela 2409 delphic kukulkan module Check perso terrain savoir discovery podcast tailleur list guide rock azure ship
Sur le TS3 CDF

Partagez | 
 

 Souvenirs de trekkies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric31780
Amiral du Haut-Commandement
Amiral du Haut-Commandement
avatar

CompteSTO : @eric31780

Platform : sur PC
Messages : 2472
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 42
Localisation : Toulouse France

MessageSujet: Souvenirs de trekkies   Jeu 16 Juin 2016 - 23:18


Souvenirs de trekkies





Ci-dessous, des membres de l'équipe artistique de Star Trek Online partagent les raisons pour lesquelles ils sont fans de Star Trek.

***

Je n'étais pas encore né dans les années 60, mais c'était clairement une période agitée, autant au niveau national qu'au niveau mondial. Sans vouloir exagérer, les perspectives du futur devaient sembler bien moroses en regardant les informations de l'époque.

Mais au milieu de cette période de troubles et d'incertitudes, une œuvre de science-fiction avait l'audace de dire que malgré tout ce qui se passait, l'humanité s'en sortirait. Que nous pouvions surmonter nos problèmes et nos différences culturelles pour explorer l'espace, menés par une insatiable curiosité.

Peu importe ce qui se passait sur la surface de la planète, il y avait quelque chose dans la série qui stimulait l'imagination de beaucoup de gens. Ils regardaient à travers la fenêtre exiguë de leur téléviseur un futur possible parmi tant d'autres. Un futur dans lequel la société était à la recherche de connaissances avant tout. Un futur dans lequel une personne de l'Union soviétique pouvait avoir pour voisin un Américain. Un futur dans lequel la valeur d'une personne était évaluée en fonction de sa nature profonde.

Les critiques qui disent aujourd'hui que Star Trek dépeint une utopie ringarde oublient dans quel contexte elle était diffusée : Star Trek faisait preuve d'optimisme, quand il n'était pas facile de l'être. Star Trek déclarait que l'espoir était possible pour notre futur alors que personne ne voulait y croire. Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin d'histoires comme Star Trek. Nous avons besoin d'histoires faisant preuve d'optimisme, de héros, de courage et surtout, de bonté.

Depuis 50 ans, Star Trek n'a cessé d'être une source d'optimisme à contrecourant des tendances, et j'espère qu'elle continuera de nous inspirer pour au moins les 50 prochaines années.


Thomas Marrone
Ship/UI Artist
Star Trek Online

***

J'ai un souvenir un peu flou datant de la fin des années 80, dans lequel j'avais les yeux rivés sur le téléviseur, assis sur les genoux de mon père, dans la chambre de mes parents. J'étais si jeune, que je n'avais pas réalisé que ce qui se déroulait dans le tube cathodique n'était pas vrai. Pour moi, tout ce que nous regardions avait lieu en temps réel, quelque part dans un endroit très éloigné. Et ce groupe d'hommes en uniformes colorés qui déambulaient dans des vaisseaux aux écrans d'ordinateur tout aussi colorés et tirant de dangereux faisceaux de lumière avait capté toute mon attention. Mon esprit avait été happé par cet univers qui allait définir la voie que je suivrai plus tard, sans que ma famille ou moi-même ne s'en rende compte à ce moment-là.

Alors que je regardais et écoutais attentivement, un des membres de l'équipage à l'écran parlait d'un livre écrit "il y a longtemps, en 1996". Attendez une minute. Je savais très bien que nous étions en 1988 (plus ou moins), et mon esprit d'enfant de 4 ans se trouvait face à un paradoxe. Comment cet homme à l'écran pouvait-il parler au passé d'un livre qui n'avait pas encore été écrit ?

Mon père répondit à ma question en riant. "C'est une série télévisée, ce n'est pas réel. Ça se passe dans le futur. Ça ne s'est pas produit." C'est à ce moment que j'ai réalisé que ce que nous étions en train de regarder était une mise en scène d'événements sortis de l'imagination débordante de quelqu'un d'autre. Ce grand homme avait décidé de partager avec le public sa vision d'une société utopique futuriste qui voyagerait aux confins des étoiles, au mépris du danger, à la recherche de nouvelles formes de vies et civilisations. Tout cela à l'aide d'une technologie avancée.

J'étais complètement subjugué. Au cours de mes 32 années d'existence, je me suis donné pour but de faire partie de cette histoire, d'une façon ou d'une autre. Et tout cela a débuté sur ce petit écran, dans cette petite chambre, dans cette petite maison, lorsque j'ai découvert ce monde fantastique appelé Star Trek.

Donny Versiga
Associate Environment Artist
Star Trek Online

***

Quand j'étais petit, au début des années 80, bien après que Star Trek soit terminé, j'ai découvert la série lors d'une rediffusion sur l'une des 4 ou 5 chaînes qu'on pouvait capter avec notre antenne. J'ai détesté ! Mais mon père la regardait. Quelques années plus tard, une nouvelle série fut diffusée, et il la suivait également. Parfois, je m'asseyais avec lui pour la regarder. Cette nouvelle série était très différente de l'originale. Je suis immédiatement tombé sous le charme du vaisseau, des lignes épurées des ordinateurs, des maquillages, et tout le reste…

Le petit garçon de 7 ans que j'étais était complétement captivé par Star Trek : La Nouvelle Génération. Arrivé à la deuxième ou troisième saison, mon père a cessé de la regarder. Ce n'était pas LE Star Trek dont il se souvenait. Mais ça n'avait pas d'importance pour moi. LNG m'avait attrapé, et il n'y avait plus d'échappatoire. J'adorais tous les aspects de la série.

En 1990, on m'a diagnostiqué une tumeur au cerveau. J'ai subi deux opérations. Après ma convalescence, j'ai été recommandé à la fondation "Make-A-Wish" et ils m'ont choisi. Au final, le pragmatisme de mes parents l'a emporté, et j'ai eu un ordinateur, mais ce fut la décision la plus dure à prendre que de ne pas demander de visiter le studio où était tourné La Nouvelle Génération. L'ordinateur m'a rendu de nombreux services et m'a permis d'accomplir de nombreuses choses, mais il y a des jours où je me demande encore si j'ai fait le bon choix.

1994 fut une année difficile pour moi. J'entrais au collège, deux de mes écrivains de comics préférés (Watterson et Larson) prenaient leur retraite, j'ai appris que ma tumeur récidivait, et la pire nouvelle de toutes selon moi : Star Trek La Nouvelle Génération se terminait.

Ma ferveur pour la franchise s'était estompée quand Star Trek : Enterprise est arrivé. Mais en 2009, quand ils ont annoncé un nouveau film et que nous avons acquis la licence Star Trek, ici chez Cryptic, le moi intérieur de 7 ans a ressurgi. Ce nouveau film m'a donné envie de regarder la série originale dans son intégralité, une chose que je n'avais jamais faite auparavant, et je me suis pris d'affection pour cette série que j'avais jadis méprisée.


Nick Duguid
Environment Artist
Star Trek Online

***

Star Trek est l'une des premières séries télévisées que j'ai le souvenir d'avoir regardé en famille. Star Trek : La Nouvelle Génération a été mon introduction à la SF et à la télévision pour adultes. Assis aux côtés de mon père et de ma grand-mère, à regarder cette série à propos d'un équipage voyageant à travers l'espace pour résoudre des problèmes personnels et existentiels : c'était fascinant ! Un jour, mon père est rentré à la maison avec un film de location, Star Trek : Retour sur Terre. Ce fut ma première introduction à cette licence. Après cette expérience, Star Trek est devenu quelque chose qui était présent, mais que j'avais cessé de suivre. C'était la série que regardait mon père. Après tout, j'étais encore un enfant, et c'était l'époque où les Animutants étaient populaires à l'école ! Des animaux qui se transforment en robots, désolé Star Trek, mais c'est eux qui gagnent. La seule chose qui importe désormais est l'instant où j'ai décidé de m'y intéresser à nouveau personnellement. C'est lors de ma dernière année d'université que je me suis réellement plongé dans Star Trek, et que j'ai pris le temps de regarder l'intégralité de Voyager, LNG et Enterprise. Et ce sont ces séries qui m'ont poussé à vouloir postuler chez Cryptic Studios et travailler sur Star Trek Online, et le reste fait partie de l'histoire.

À bientôt !


Samuel “Swallrus” Wall
Directeur artistique
Star Trek Online


Source : Souvenirs de trekkies

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Souvenirs de trekkies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenirs de trekkies
» Photos souvenirs d'une soirée extraordinaire
» Napoléon-Souvenirs.com
» [Blog] Souvenirs, souvenirs......
» Souvenirs... le mariage de Radichou ! tout un poème !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STO-Francophone :: Quoi de Neuf et à Venir ?-
Sauter vers: