Communauté Francophone #1 de STO : 6 flottes, 484 forums d'info, 1604 membres, jusqu'à 105 utilisateurs connectés en même temps
Seul ? Canaux Chat STO et Vocaux Ouverts à Tous
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
STOFR/CDF TV

Retrouvez-nous aussi sur
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
6786 jeandela lobi 2409 rock module delphic list ship terrain colons Check teamspeak creation perso bases savoir dilithium tailleur podcast guide azure kukulkan buid discovery equipement
Sur le TS3 CDF

Partagez | 
 

 Fiction de Star Trek Online : Soupçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric31780
Amiral du Haut-Commandement
Amiral du Haut-Commandement
avatar

CompteSTO : @eric31780

Platform : sur PC
Messages : 2467
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 42
Localisation : Toulouse France

MessageSujet: Fiction de Star Trek Online : Soupçons   Mer 13 Jan 2016 - 1:15


Fiction de Star Trek Online : Soupçons





Lorsque la sonnette de la porte retentit, le Superviseur Traala leva les yeux de son document et dit, "Entrez."

Orndal, son unique officier de sécurité, pénétra dans le bureau. Elle réprima son agacement face à l'interruption, mais pouvait difficilement contenir son irritation en ce qui concernait ses manières. Il avait toujours fait preuve d'un peu trop d'empressement en ce qui concerne son travail, créant des problèmes à partir de rien.

Elle lui accordait volontiers qu'officier de sécurité dans une installation de recherche n'était probablement pas la tâche la plus excitante qu'un jeune Krenim pouvait entreprendre afin de laisser son empreinte sur le monde. Lorsqu'il avait été assigné à ce poste, il y avait bien plus d'activité sur la station. Mais avec la fin de la guerre et le manque cruel de ressources, la sécurité était passée au second plan et l'un après l'autre, les membres de l'équipe de sécurité de l'installation avaient été transférés vers d'autres postes.

Elle pouvait donc lui pardonner quelques fausses alertes. Après tout, quand tout ce dont vous disposez est d'un hyperspanner, tous les problèmes commencent à ressembler dangereusement à un relais endommagé. Mais elle ne pouvait se permettre de se montrer trop indulgente et de laisser une irritation occasionnelle se transformer en une réduction permanente de ses performances.

Elle afficha un sourire calculé : plaisant, presque indulgent, légèrement trop serré aux commissures et avec une touche de froideur au niveau des yeux. Un sourire professionnel, presque commercial. Un sourire qui disait "Venez-en droit aux faits, je suis très occupée."

"Asseyez-vous, Orndal."

"Merci, capitaine." Il s'assit sur l'unique autre chaise qui se trouvait dans le minuscule bureau.

"Que puis-je faire pour vous?"

"Deux problèmes ont attiré mon attention et j'ai pensé qu'ils étaient de la plus haute importance."

"Très bien, quel est le premier ?"

"Eh bien, superviseur, j'ai effectué des relevés des communications sortantes, pour des raisons de sécurité évidemment. Mais au cours du processus, j'ai pu remarquer une tendance alarmante."

"Oh ?" Traala essaya de camoufler son indifférence et son agacement croissant.

"Oui, alors, hum, il semblerait qu'une faction de plus en plus importante de l'équipe pense que nous devrions utiliser notre technologie temporelle pour faire avancer la position des Krenims."

"Vous voulez dire, interférer avec le passé ?"

"Précisément."

Traala pris un moment pour digérer cette information. C'était un danger bien plus grand qu'Orndal ne pouvait se douter. Si ce sentiment continuait à se répandre et à prendre racine, il était possible que ce groupe de dissidents envoie des voyageurs dans le passé pour manipuler la ligne temporelle. Et de son côté, elle était persuadée que les Krenims avaient suffisamment abusé des manipulations temporelles. Mais cela ne servait à rien d'alarmer Orndal - il se mettrait à fouiller en permanence les dortoirs de tout l'équipage en quête de potentiels infiltrés temporels.

"Bien reçu," dit Traala, "Quel est le second problème ?"

Orndal sembla un peu décontenancé que Traala ne fasse pas preuve d'une réaction plus alarmée. Mais après un moment d'hésitation, il continua "Hé bien, le second problème, madame, est que... bon, je pense que normalement j'aurais dû parler de ça à un conseiller, mais nous n'en avons pas sur la station.
Bref, voilà... nous recevons des plaintes au sujet de Noye."

Traala n'était pas entièrement prise au dépourvu. Le travail de Noye était devenu de plus en plus erratique au fil du temps. Elle avait mis ça sur le compte de l'épuisement. "Quel genre de plaintes ?"

"Eh bien, il s'est révélé de plus en plus irritable, au point de devenir hostile."

"Oui, j'ai remarqué qu'il était devenu quelque peu susceptible ces derniers temps. Mais il ne s'agit pas vraiment d'une menace."

"C'est bien plus que de la susceptibilité, superviseur. Il s'est énervé sur ses collègues et a même menacé l'un d'entre eux d'en venir aux mains."

L'inquiétude de Traala commençait à s'éveiller. Ce comportement n'avait rien à voir avec le Noye qu'elle avait connu.

"Et puis il y a cette attitude mystérieuse," continua Orndal, "Il encrypte tout ce qu'il fait et ne travaille plus que sur un terminal privé et sécurisé."

"Cela me semble faire preuve de prudence, étant donné la nature sensible de notre travail."

"Je suis tout à fait d'accord avec vous, mais... prendre des relevés des synthétiseurs ? des turbolifts ?" demanda-t-il de façon rhétorique, "et il ne partage plus ses découvertes avec les autres chercheurs. Il les a intégralement évincés du serveur de données à protection temporelle."

"Très bien, j'irai lui parler. Il y a juste quelques petites dossiers dont je dois m'occuper avant."

Orndal se leva et déclara "Bien reçu, madame." Il se dirigea vers la porte et fit une pause.

"Autre chose ?" demanda Traala.

"Superviseur, lorsque vous le rencontrerez, faites attention. S'il a véritablement des intentions malhonnêtes, il pourrait être capable de n'importe quoi."

Traala ne put s'empêcher d'esquisser un sourire, "Je connais Noye depuis de nombreuses années. Il peut se révéler particulièrement désagréable parfois, mais je doute grandement qu'il s'avère être une menace pour ma personne."

"Cela ne change rien," contra Orndal.

Traala soupira, "Effectivement, et j'apprécie votre inquiétude. Vous pouvez disposer."

"Bien, madame."

Après le départ d'Orndal, Traala ne put réprimer un ricanement. "Un peu paranoïaque sur les bords, cet Orndal," pensa-t-elle, "je me demande si je devrais l'envoyer voir un conseiller."


Source : Fiction de Star Trek Online : Soupçons

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fiction de Star Trek Online : Soupçons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» star trek online
» Star Trek Online sur Facebook
» Star Trek Online - Legacy of Romulus
» Star Trek Online (Free Trial)
» Liste du contenu à venir dans Star Trek Online

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STO-Francophone :: Quoi de Neuf et à Venir ?-
Sauter vers: