Communauté Francophone #1 de STO : 6 flottes, 484 forums d'info, 1604 membres, jusqu'à 105 utilisateurs connectés en même temps
Seul ? Canaux Chat STO et Vocaux Ouverts à Tous
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
STOFR/CDF TV

Retrouvez-nous aussi sur
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
buid guide terrain jeandela colons delphic rock lobi creation kukulkan bases ship tailleur podcast list azure discovery 6786 perso module teamspeak equipement transférer dilithium savoir Check
Sur le TS3 CDF

Partagez | 
 

 L'après-guerre #6 : Nakuhl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric31780
Amiral du Haut-Commandement
Amiral du Haut-Commandement
avatar

CompteSTO : @eric31780

Platform : sur PC
Messages : 2465
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 42
Localisation : Toulouse France

MessageSujet: L'après-guerre #6 : Nakuhl   Mar 15 Déc 2015 - 1:58


L'après-guerre #6 : Nakuhl





"Vous êtes dans la lune, capitaine."

Va’kel Shon leva les yeux de son DAAP et fit face au chef de la sécurité avec un sourire. "On dirait que vous avez reçu un autre holo-chapitre du capitaine Paris, lieutenant. Je n'ai plus entendu ce genre d'expression depuis la dernière aventure du Capitaine Proton que j'ai faite avec lui." Il se tourna vers le Caitien qui venait de le rejoindre à la table. "Et est-ce que les forces du Docteur Chaotica ont été vaincues, une fois de plus ?"

"Malheureusement non," répondit Kyona dans un retroussement de moustaches. "Le devoir m'appelait au hangar à navettes numéro 2. Certains de nos... petits invités utilisaient de l'équipement d'extinction d'incendie en tant que phaseurs imaginaires au cours d'une escarmouche plus vraie que nature."

"Des blessés ?"

"Un seul, monsieur... ma queue," Elle grimaça alors que son capitaine levait un sourcil en guise de réponse. "L'un des enfants na'kuhl lui a marché dessus en guise de représailles pour avoir interrompu leur affrontement."

Shon se fendit d'un sourire et pris une gorgée de raktajino. "Les périls de la diplomatie de Starfleet, lieutenant. J'imagine que le docteur Savel a tout remis dans l'ordre ?"

Kyona hocha la tête en guise de réponse tout en remuant son thé d'un air absent. "Oh ça oui, bien qu'il n'ait pas pu résister à l'envie de me donner une énième recommandation purement professionnelle au sujet de l'utilisation d'un fourreau blindé pour ma queue lorsque je suis en mission. Beurk... Vous pourriez penser qu'avec toute la technologie de Starfleet, nos ingénieurs auraient réussi à en fabriquer un qui ne démange pas autant !"

Shon gloussa, son regard momentanément perdu dans les ténèbres derrière le hublot. "Je suis content qu'il n'y ait pas eu d'autres incidents. Starfleet marche sur des œufs avec les Na'kuhls ces jours-ci... Aujourd'hui plus que jamais, nous devons montrer un exemple irréprochable ici sur l'Enterprise. Nous devons leur prouver que la Fédération n'est pas leur ennemi."

"D'autres ennuis sur Terre, monsieur ?" demanda Kyona. "Le Conseil ne risquerait quand même pas de s'attirer les foudres de l'ambassadrice Lwaxana Troi !"

"En dépit des efforts... imaginatifs de l'Ambassadrice au cours des dernières sessions du Conseil, la situation des Na'kuhls reste une impasse. Les mesures de soutien d'urgence sont repoussées par le comité." Shon grimaça un instant, l'agacement déclenché par ce rapport sautant clairement aux yeux de son officier. "Malgré tout, la déportation de nos invités na'kuhls vers Betazed se poursuit comme on nous l'a ordonné. Sur ce point, l'ambassadrice Troi est parvenue à obtenir la victoire." “

"Nous vainquons là où nous le pouvons, capitaine," dit doucement Kyona. "Iconia nous a bien appris cette leçon."

"Une victoire, oui, même si elles ne sont pas toutes forcément bonnes à prendre." Shon fit une pause, perdu dans ses pensées. "Au sein de nombreux cercles, l'unité que nous sommes parvenus à trouver au cours de la guerre laisse place à l'isolationnisme, la xénophobie... des choses dont je pensais que la Fédération avait laissées derrière elle."
"Le président Okeg pourra très certainement mener le Conseil à la raison à ce sujet," déclara Kyona d'une voix inquiète et mal assurée. "Je suis consciente que le conseiller Ferris a énormément d'influence, mais..."

"Mais Ferris a de nombreux amis, aussi bien au sein du Conseil qu'au Commandement de Starfleet. Et actuellement, il s'agit des voix qui résonnent le plus fort sur cette affaire," répondit Shon. "À leurs yeux, les Na'kuhls sont des êtres dangereux et inconnus... voire une menace." "Jusqu'à très récemment, ils ont mené une vie d'ermites ; les envoyés diplomatiques de la Fédération ont systématiquement été repoussés à leur frontière. Ils voient ce comportement comme de l'hostilité, et rechignent par conséquent à leur accorder leur confiance. “

"N'y a-t-il pas également des doutes au sujet de leurs connexions avec les Breens et les Tzenkethis ?"

"Ils existent, mais ils ne se basent que sur des rumeurs... Nous ne disposons d'aucune preuve les reliant à n'importe lesquels de nos ennemis." Shon pris une nouvelle gorgée de raktajino. "Cela étant, c'est le genre de suspicions qui se transforment en faits avérés dans la cour de l'opinion publique, voire même au sein du Conseil de la Fédération."
"Et en ce qui concerne les autres membres de l'Alliance ? Les Romuliens... les Klingons. Quelle est leur opinion à ce sujet ?"

"Les Romuliens sont compréhensifs ; plus que n'importe lesquels d'entre nous, ils connaissent la douleur de la disparition d'une étoile et de la recherche d'un nouveau foyer. Mais ils ont subi de lourdes pertes au cours de la guerre, et viennent à peine de réinvestir Nouveau Romulus. Ils ne disposent pas de l'infrastructure suffisante pour héberger des milliers de Na'kuhls, alors qu'ils peuvent à peine se nourrir eux-mêmes."

"Et les Klingons ?"

"Les Klingons..." Shon sourit avec amertume. "Les Klingons accueillent les Na'kuhls à bras ouverts... tant qu'ils sont prêts à travailler et à combattre au service de l'Empire. C'est la même chose sur Cardassia Prime, à ce qu'on m'a dit."

"Mais les jeunes... les personnes âgées, les infirmes ? Ceux qui ne sont pas bâtis pour la guerre ou les lourdes tâches ?"

"Les conditions sont les mêmes pour tous, sans exceptions. Tu peux imaginer pourquoi certains Na'kuhls sont réticents à l'idée de recevoir une telle hospitalité."

Kyona fronça les sourcils, ses oreilles en arrière alors qu'elle digérait la nouvelle. "Il y a de nombreux systèmes habités à proximité des Na'kuhls... quelles sont leurs positions ?"

Shon offrit à son jeune officier un sourire rassurant alors qu'il se remémorait les rapports de statut qu'il avait reçus un peu plus tôt dans la journée au sujet de la situation. "Eh bien, les Ferengis ont offert leur aide... aussi incroyablement précieuse qu'elle soit, si on en croit les rapports." Son sourire s'effaça.

"Comme toujours, si vous avez le latinum, ils trouveront les moyens, grogna Kyona. Sinon, passez votre chemin."

"Toutes les nouvelles ne sont pas mauvaises, Kyona, répondit Shon. La plupart de leurs voisins font tout ce qu'ils peuvent pour les aider - les Trills, les Lukaris, les Denobulans. Les Bajorans ont quelque peu hésité jusqu'à ce que Kai Kira ne se découvre un... intérêt personnel dans cette affaire."

"Je n'aimerais pas me retrouver face à cette femme, sourit Kyona. Est-il vrai que les Klingons ont écrit une chanson à son sujet ?"

"Je ne saurais le dire, répondit Shon. Si l'on en croit son titre sur DS9, je n'en serais pas surpris. L'ambassadeur Worf ne tarit pas d'éloges à son sujet, en tout cas."

Le visage de Kyona s'étira en un large sourire rempli de crocs qui suffirait à mettre mal à l'aise toute personne n'ayant pas l'habitude de côtoyer des Caïtiens. Elle prit une gorgée de son thé et plissa le nez.

"Ksshhh ! Il est froid. C'est peut-être l'univers me faisant signe qu'il est temps de retourner au travail."

"Ou de combattre le Docteur Chaotica ?"

Elle sourit à nouveau, ses moustaches joyeusement relevées.

"Quelqu'un doit bien sortir Capitaine Proton de son piège mortel. Autant que ce soit moi."

"L'honneur vous revient, lieutenant."

"Merci, capitaine. Bonne nuit."

Alors que Kyona se dirigeait hors de la pièce, Shon afficha à nouveau les rapports de Na'kuhl sur son DAAP. "Nous devons à tout prix réussir," pensa-t-il alors qu'il buvait la dernière gorgée de son raktajino. “Nous devons représenter le meilleur de ce que la Fédération a à offrir aux Na'kuhls... Afin d'éclipser les ténèbres de la peur qui nous entourent. Pour eux, comme pour nous."


Source : L'après-guerre #6 : Nakuhl

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'après-guerre #6 : Nakuhl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'inflation pendant et après la première guerre mondiale.
» terreur et machine de guerre
» Le résultat de la "guerre", presque 20 ans après!
» Retour à la Toile après la guerre
» Charge irrésistible après avoir tué une machine de guerre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STO-Francophone :: Quoi de Neuf et à Venir ?-
Sauter vers: