Communauté Francophone #1 de STO : 6 flottes, 999 forums d'info, 1551 membres, jusqu'à 105 utilisateurs connectés en même temps
Seul ? Canaux Chat STO et Vocaux Ouverts à Tous
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
STOFR/CDF TV

Retrouvez-nous aussi sur
Derniers sujets
» deux tite questions un peu RP
Aujourd'hui à 19:58 par SarkNoran

» [Invité] PC Napoleon@titou66 FED 21
Aujourd'hui à 16:55 par Athy

» Star Trek Discovery (2017) - Topic général
Aujourd'hui à 16:08 par Athy

» [Accepté] PC Iryia@eryis KDF 31
Hier à 17:29 par Athy

» Vacances Clement
Hier à 16:29 par Clément

» [PC] Le système Endeavor
Hier à 15:51 par Athy

» Quelques bugs
Hier à 9:26 par OrionDB

» Disparition de vos BO
Ven 21 Juil 2017 - 20:39 par Irkael

» [PC] STO - Patch Notes 21/7/2017
Ven 21 Juil 2017 - 16:50 par Marmac

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
temporel lautre Advanced Research Skills reliant dragon 2933 Sutherland defera 2409 Class eric31780 http visuel ground axanar systeme Vessel autre chaîne hirogen obtenir system
Sur le TS3 CDF

Partagez | 
 

 L'après-guerre #2 : Les Lukaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric31780
Amiral du Haut-Commandement
Amiral du Haut-Commandement
avatar

CompteSTO : @eric31780

Platform : sur PC
Messages : 2227
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 42
Localisation : Toulouse France

MessageSujet: L'après-guerre #2 : Les Lukaris   Jeu 29 Oct 2015 - 1:39


L'après-guerre #2 : Les Lukaris





Journal personnel de mission, Jour 1 - Administrateur Kuumaarke

Aujourd'hui, nous allons commencer notre étude du comportement étrange de l'étoile. La principale question que nous nous posons est de savoir si cette récente réduction de luminosité fait partie d'un cycle plus large, ou si elle est permanente. Je suis extrêmement reconnaissant, bien que surpris, que le Conseil scientifique ait approuvé toutes mes requêtes personnelles. Je suis accompagné des esprits scientifiques les plus éminents dont le conseil dispose, et ensemble nous allons découvrir ce qui a causé l'affaiblissement soudain de notre étoile. Notre équipe est déterminée, et a hâte de se mettre au travail. Je suis sûr que nous allons faire progresser la science stellaire de plusieurs décennies avant même d’avoir terminé nos recherches.





Journal personnel de mission, Jour 03 - Administrateur Kuumaarke

Nous n'avons découvert aucune information concrète pour l'instant, mais nous avons bien progressé. La théorie qui prédomine, en tout cas aujourd'hui, est que les réactions de fusion naturelles n'opèrent pas correctement. Il semblerait qu'il ne s'agisse pas d'un cycle dont nous pourrions sagement attendre la fin.
C'est différent de tout ce que j'ai vu auparavant, et l'équipe reste perplexe, mais j'ai pleinement confiance en eux pour trouver une explication.

Je sais que le monde compte sur nous et que les enjeux sont énormes, mais l'excitation d'une mission spatiale prolongée a quelque chose d'extraordinaire. Le système local a tellement à nous offrir, mais il est difficile d'évaluer l'étendue de ce que vous possédez lorsque vous êtes coincé à la surface d'une planète en train de travailler sur des rapports budgétaires. Au moins, maintenant, je peux m'occuper de mes finances avec une vue sur le système tout entier !


Journal personnel de mission, Jour 07 - Administrateur Kuumaarke

Bien que mon équipe fasse des progrès, nous sommes bien plus lents que nous le voudrions. Plus lent que ce que le Conseil scientifique voudrait également. Le Conseil planétaire attend nos réponses, et ils les veulent dès maintenant ! J'ai passé la majeure partie de ces deux derniers jours à éviter l'ingérence des managers basés sur la planète. Leurs intentions sont louables, mais je connais mon équipe et ils travailleront mieux s'ils ne sont pas interrompus sans arrêt.

La chercheuse Teendaa a suggéré que nous demandions aux Ferengis si un tel phénomène s'est déjà produit auparavant. J'ai considéré cette possibilité, et j'imagine que le Conseil planétaire y a pensé également, mais les Ferengis semblent se soucier exclusivement de l'économie et n'ont que peu d'intérêt pour les sciences naturelles. Si notre dernière interaction est ne serait-ce qu'une indication de leur comportement habituel, ils nous feraient certainement payer pour ces informations, et elles pourraient tout aussi bien ne pas être correctes.

J'ai pleine confiance en notre capacité à résoudre ce problème ; les Lukaris ont résolu toutes les autres énigmes scientifiques que nous avons découvertes jusqu'à présent, après tout ! Et pourtant, le soleil s'affaiblit, et je commence à douter que nous trouvions la réponse à temps. Je ne peux m'empêcher de me demander… si nous nous étions rendus sur d'autres mondes au lieu d'envoyer simplement des sondes, aurions-nous été dans cette situation ? Aurions-nous déjà connu la réponse à notre question si nous en avions été le témoin nous-même, ailleurs dans la galaxie ? J'imagine que nous ne le saurons jamais.

Ce que je sais, cependant, c'est que nous trouverons une réponse, tôt ou tard.





Journal personnel de mission, Jour 10 - Administrateur Kuumaarke

Notre étoile se meurt.

C'était le genre de nouvelles qu'aucun d'entre nous ne souhaitait entendre, mais c'est un fait indéniable. Le Conseil planétaire est en train de débattre de la marche à suivre. Un exode a été suggéré. Bien que le plus rapide de nos vaisseaux puisse atteindre ce que les Ferengis appellent la vitesse de "distorsion 2",
nous n'en avons pas tellement. La plupart d'entre eux sont des vaisseaux scientifiques tels que celui-ci. Nous n'aurons jamais suffisamment de place pour tout le monde. Nous n'avons jamais eu besoin d'évacuer un système. Il y avait tant à découvrir ici, que nous n'avons jamais cherché plus loin. Où pourrions-nous aller ? Les autres races que nous avons rencontrées, les Ferengis et les Tzenkethis, ont été... tout sauf bienveillantes. Je peux difficilement imaginer qu'ils accueilleraient huit milliards de réfugiés.

C'est ici qu'est notre foyer.

Nous devons sauver notre étoile.


Journal personnel de mission, Jour 15 - Administrateur Kuumaarke

La situation devient difficile sur Lukari au fur et à mesure que le soleil faiblit. Le manque de luminosité commence à affecter nos récoltes et bientôt, il touchera également la faune, mais nous avons un plan. C'est de la folie, mais c'est la meilleure option que nous ayons.

Je viens de présenter la solution de mon équipe au Conseil planétaire de la part du Conseil scientifique, et nous avons le feu vert pour continuer. On m'a même donné des ressources supplémentaires pour la mettre en œuvre. C'est un plan titanesque, mais je ne laisserai pas tomber mon peuple. J'ai rappelé à mon équipe à quel point leur connaissance des phénomènes stellaires a progressé depuis le début de cette épreuve, et je sais qu'ils seront capables de résoudre ce problème également. Ces actions deviendront des questions de base aux examens des écoles !

Pour faire simple, nous allons construire une sonde solaire et une charge spéciale. Si tout se passe comme prévu, nous pourrons rallumer notre étoile. Cette théorie semble plausible, même si il y a un mois de cela j'aurais été abasourdi par l'audace d'une telle idée.

Peut-être qu'un brin de folie est justement tout ce qu'il nous faut pour survivre.

Kate Bankson
Conceptrice de contenu
Star Trek Online


Source : L'après-guerre #2 : Les Lukaris

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'après-guerre #2 : Les Lukaris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'inflation pendant et après la première guerre mondiale.
» terreur et machine de guerre
» Le résultat de la "guerre", presque 20 ans après!
» Retour à la Toile après la guerre
» Charge irrésistible après avoir tué une machine de guerre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STO-Francophone :: Quoi de Neuf et à Venir ?-
Sauter vers: