Communauté Francophone #1 de STO : 6 flottes, 999 forums d'info, 1552 membres, jusqu'à 105 utilisateurs connectés en même temps
Seul ? Canaux Chat STO et Vocaux Ouverts à Tous
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionGalerie
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
STOFR/CDF TV

Retrouvez-nous aussi sur
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Skills axanar battlecruiser Sutherland dabo Research Arbiter eric31780 Vessel Advanced autre chaîne lautre shadow Podcast play patrouille 2409 dragon Class 2933 system visuel ground demande reliant
Sur le TS3 CDF

Partagez | 
 

 L'après-guerre #1 : Gage d'honneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric31780
Amiral du Haut-Commandement
Amiral du Haut-Commandement
avatar

CompteSTO : @eric31780

Platform : sur PC
Messages : 2242
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 42
Localisation : Toulouse France

MessageSujet: L'après-guerre #1 : Gage d'honneur   Jeu 15 Oct 2015 - 2:23


L'après-guerre #1 : Gage d'honneur



Par Jaddua Ross – Designer de contenu – Star Trek Online

"Capitaine, nous approchons de Trafalax 3 à présent," dit le lieutenant Kolle. Sur l'écran principal s'affichait une petite planète rocheuse d'un brun-gris pâle, mouchetée de plaques de formations cristallines. L'officier scientifique rigélien commença à les scanner à la recherche de la plus haute concentration de tritanium.

"Mettez le vaisseau en orbite standard", ordonna le capitaine Trox avec lassitude. Bien que sa mission destinée à localiser des ressources pour aider à reconstruire la Fédération soit de la plus grande importance, ce n'était certainement pas aussi passionnant que de combattre les Hérauts. Cela dit, avec la fin de la guerre, peut-être serait-il le premier hôte depuis un long moment à survivre plus d'un an. Son symbiont avait déjà investi trois différents hôtes au cours des deux dernières années.

"Capitaine, je détecte un vaisseau klingon déjà en orbite," dit le lieutenant-commandant Rochi en repoussant une mèche de cheveux auburn qui lui était tombée devant le visage, "Il s'agit de l'I.K.S. Leng."

"Contactez-les." Le capitaine Trox se fit silencieux pendant un moment pendant que l'enseigne Plag, son officier des communications ferengi, activait le canal, "Ici le capitaine Trox de l'U.S.S. Madrid."

"Je suis Ka'ar, fils de Muuda, capitaine de l'I.K.S. Leng" grogna le capitaine Ka'ar. "Quelle est la raison de votre présence ici ?"  

"Nos scanneurs à longue portée ont détecté des concentrations de minerai de tritanium. Pour prévoyions d'étudier la planète dans le but de construire une exploitation minière."

"Nous avions les même intentions," aboya Ka'ar, "mais nous avons découvert cette planète d'abord et en réclamons les droits miniers."

"En réalité, la planète a été sondée pour la première fois en," Trox jeta un coup d'œil à sa console, "2407 par l'U.S.S. Belize. Par conséquent, nous sommes propriétaires des droits miniers."

"Nous étions en guerre à l'époque, nous ne reconnaissons pas vos "droits"," dit Ka'ar, qui commençait visiblement à perdre patience.

"Selon la clause de Découverte sous nos articles de l'alliance, nous-"

"Je ne marchande pas comme un Ferengi," explosa le capitaine Ka'ar, interrompant Trox. L'enseigne Plag essaya de garder un visage neutre mais ne put s'empêcher de s'enfoncer un peu plus dans son siège. "Quittez le système immédiatement ou nous ouvrirons le feu."

"Vous briseriez l'Alliance et serez prêt à déclencher une guerre pour du minerai ?"

"Cela n'a rien à voir avec le minerai ! C'est une question d'honneur !" Le capitaine Ka'ar interrompit la communication.

"Activez les boucliers," soupira Trox. "Alerte rouge."

"Capitaine, leurs armes ne sont pas chargées", dit le lieutenant Koll-fleck.

"Comment ?" s'étonna le capitaine Trox, "ce sont des Klingons, pourquoi n'attaquent-ils pas ? Ciblez leurs disrupteurs."

"Cible verrouillée, monsieur, prêt à tirer à votre commandement," dit le lieutenant-commandant Rochi. "Ils ciblent nos phaseurs également. Mais ils n'ont toujours pas chargé leurs armes."

"Manœuvres d'évitement. Essayez de briser leur ligne de vue," dit Trox, "la plupart de leurs armes sont à l'avant, tentez de les contourner."

"Oui capitaine", dit le lieutenant Kamr, un pilote bolien. Il entama une spirale serrée en réduisant la vitesse du Madrid à un quart d'impulsion.

"Ils font demi-tour pour nous suivre, monsieur," dit le lieutenant-commandant Rochi, "leurs armes sont encore verrouillées sur nous, mais elles ne sont toujours pas chargées."

"Cela ne me dit rien qui vaille," dit le capitaine Trox, "nous sommes alliés, nous ne devrions pas nous affronter. Enseigne Plag, appelez-"

"Message entrant du Leng, monsieur, demandant un canal privé," dit l'enseigne Plag.

"À point nommé. Dans ma salle de préparation."

Le capitaine Trox se dirigea dans sa pièce personnelle à l'arrière et alluma l'écran. L'image d'une très belle femme orion remplit l'écran.

"Salutations, capitaine. Je suis le commandant Gatar, premier officier du Leng," dit la charmante créature verte. Trox était heureux qu'ils ne parlent qu'au travers d'un communicateur. L'attirance des femmes orion était légendaire.

"Salutations, commandant. Que me vaut ce plaisir ?"

"Je vous contacte pour négocier les droits d'exploitation de cette planète," dit-elle.

"Je pense que votre capitaine a déjà très clairement exprimé sa position à ce sujet."

"Non, je ne crois pas. Nous avons désespérément besoin de ce minerai de tritanium pour reconstruire notre flotte."

"Tout comme nous," rétorqua Trox.

"C'est évident. Mais nous ne voulons également pas déclencher un incident diplomatique."

"Alors pourquoi votre capitaine s'est-il montré aussi hostile ?" demanda Trox.

"Vous devez comprendre la situation politique. L'Empire a été dévasté par les Iconiens. Et maintenant que cette menace a disparu, de nombreux sujets semblent remettre en question la participation de l'Empire à cette Alliance," dit Gatar. "Ils commencent à se demander pourquoi nos vaisseaux sont en cale sèche pendant que les vaisseaux de Starfleet sont en train d'être réparés. Ils craignent que nous ne nous retrouvions en marge des autres puissances et que nous finissions par devenir des proies faciles."

"Nous avons été justes avec vous. L'Alliance a même été commandée par un général klingon."

"Oui, je sais. Et nos dirigeants le savent. Mais la majeure partie de notre peuple n'a toujours pas confiance en la Fédération. Et notre structure n'est pas comme la vôtre. Un capitaine qui fait montre de faiblesse devient une cible de choix pour un assassinat."

"Alors, pourquoi sommes-nous encore là à discuter ?"

"Malgré l'agressivité dont il a fait preuve publiquement, le capitaine Ka'ar voudrait aboutir à une solution équitable. Nos factions ont toutes deux besoin du minerai, et nous sommes censés être des alliés après tout."

"Hé bien," dit le capitaine Trox, "on dirait que cette tâche revient à notre corps diplomatique."

"Vous savez bien combien de temps ce genre de procédures peut prendre. Il pourrait se passer plusieurs mois avant qu'ils aient trouvé un accord. Et nos peuples ont besoin de ce tritanium dès maintenant," dit Gatra. "De plus, je sais que vous êtes autorisé à négocier dans des situations telles que celle-ci."

"Vous n'avez pas tort," considéra Trox pendant quelques instants. "Peut-être pourrait-on établir une exploitation minière commune. Et partager équitablement le minerai."

"Nous allions vous proposer quelque chose de cet ordre-là. À la différence que nous souhaiterions recevoir un kilogramme de minerai de plus que la Fédération chaque année."

"Un kilogramme ? Quelle différence cela pourrait-il bien faire ?"

Gatar quitta l'écran des yeux pendant un court instant, embarrassée sans vouloir le montrer, "C'est une question d'honneur, capitaine. Si nous recevons plus de minerai que vous, Ka'ar peut appeler ça une victoire, aussi bien auprès de l'équipage que du conseil."

"Une victoire arrangée et creuse."

"Pour vous, oui, et peut-être même pour moi. Mais aux yeux d'un Klingon, le butin déclare le vainqueur. Cela ne vous coûte rien, mais le Haut Conseil et l'équipage verront que Ka'ar et le Leng vous ont suffisamment intimidé pour obtenir votre soumission et que vous acceptiez de recevoir la part du perdant."

"Alors que la vérité est que vous et moi avons fait le sale boulot en négociant un marché."

"Tout comme un Ferengi..." Gatra détourna à nouveau les yeux, mais cette fois ils brillaient d'un éclat sardonique, "le sale boulot ici, c'est à vous de le faire : en acceptant une "défaite" au nom de la paix et de l'harmonie galactique. Le sacrifice est bien dérisoire, comparé aux bénéfices."

Trox soupira, "Pourquoi est-ce toujours à nous de faire profil bas ?"

"Parce que vous êtes Starfleet. C'est dans votre nature."



Source : L'après-guerre #1 : Gage d'honneur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'après-guerre #1 : Gage d'honneur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'inflation pendant et après la première guerre mondiale.
» terreur et machine de guerre
» Le résultat de la "guerre", presque 20 ans après!
» Pourquoi faire la guerre à HOMMK ?
» Retour à la Toile après la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STO-Francophone :: Quoi de Neuf et à Venir ?-
Sauter vers: