Communauté Francophone #1 de STO : 16 flottes, 1923 membres
Seul ? Canaux Chat STO et Vocaux Ouverts à Tous
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGalerie
Menu Rapide


[PC] L'événement "Rise of Discovery"

  • 2 nouveaux épisodes sur Lorca et Landry avant leur arrivée dans la série TV
  • Les dernières TFO dispo en Avancé et Elite
  • Les vaisseaux T6 ont maintenant un niv adaptable au niv du perso
  • Nouvelle réputation : Discovery Legends
  • Nouvelle Lockbox : Section 31

[PC] Alerte rouge Borg

  • du jeudi 23 mai au lundi 27 mai à 19 h (-6h QC)
  • Ce week-end, les PvE "alerte rouge Borg" disponibles en illimité
  • par mission : 35 gages au choix sans temps de recharge
Mai 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
STOFR/CDF TV

Retrouvez-nous aussi sur
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
fleet combat raider ingenieur macro science officier keybind tactique build flotte discord Tank Temporal Spacebar giveaway Armes guide hadar Vaisseau vaisseaux torpilleur Spécialisation Skill scientifique delta
CDF Discord

Partagez
 

 [PC] Premières impressions

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric31780
Amiral en Chef de l'Intendance
Amiral en Chef de l'Intendance
Eric31780

CompteSTO : @eric31780

Plateforme : sur PC
Messages : 4849
Date d'inscription : 29/01/2015
Age : 43
Localisation : Toulouse France

[PC] Premières impressions Empty
MessageSujet: [PC] Premières impressions   [PC] Premières impressions I_icon_minitimeMar 23 Avr 2019 - 1:17


[PC] Premières impressions


[PC] Premières impressions 4f5ac07e9024d68eefb6cb4bd4bf71f51555638117


Cela ne faisait pas partie des obligations de la lieutenante Whetu, mais aujourd'hui elle était contente de s'y plier.

Elle attendait, droite comme un I, les mains jointes dans le dos. Elle réalisa après un moment qu'elle avait adopté la pose un peu trop tôt, car il lui fallut patienter une bonne minute avant d'entendre le léger bruit de succion du pod d'inspection s'amarrant à la coque du NX-96400. Enfin, le sas en face d'elle émit un sifflement indiquant sa pressurisation. Le signal lumineux passa du rouge au vert, puis la porte coulissa pour s'ouvrir.

Derrière se tenait une Andorienne zhen dans un uniforme de Starfleet impeccable portant des galons de capitaine. Le haut de son costume était gris, au lieu du blanc habituel pour les capitaines, car ce vaisseau n'était le sien... du moins, pas encore.

Elle se tourna vers l'officier deltan de petite taille à ses côtés. « Merci, Enseigne. C'est la première fois que je me trouve être la première capitaine aux commandes d'un tout nouveau vaisseau. La coque est aussi immaculée que les steppes centrales d'Andoria après qu'il ait neigé. »

Stoïque, l'enseigne Elyos hocha la tête. « Oui, Capitaine Th’Pev. Je suppose que mes collègues et moi-même y sommes habitués, mais ça n'en est pas moins sublime. Je vous en prie, profitez bien de la visite. »

Elle marmonna un adieu poli et se tourna vers Whetu, qui se trouvait toujours dans l'embrasure du sas. « Permission de monter à bord, Lieutenante ? »

Whetu fit un pas de côté. « Bien entendu, Capitaine. Bienvenue à bord ! » Whetu se rendit compte qu'elle avait parlé précipitamment et elle sentait un nœud se former dans son ventre.

La capitaine Th’Pev hocha la tête et mit pied sur le pont du 96400, ses bottes cirées brillant de mille feux tandis qu'elle s'apprêtait à franchir la ligne invisible qui la mettrait face à ses nouvelles responsabilités. Elle s'immobilisa une fraction de seconde à mi-chemin entre le pod et le vaisseau, et Whetu la vit fermer les yeux et inspirer, s'agrippant à la porte du sas un peu plus que nécessaire.

Cet instant de flottement fut bref et elle faillit le manquer. Mais une fois que son pied eut touché le pont, ses yeux étaient emplis de détermination et sa mâchoire serrée. Elle s'avança vers Whetu, et bien que le salut soit rarement employé au sein de Starfleet, elle dut se retenir de le faire tant le visage de Th’Pev reflétait l'autorité.

À la place, elle afficha un sourire aussi accueillant que possible. « Je suis la lieutenante Whetu, l'un des superviseurs en charge de l'intégration des systèmes sur ce projet. L'amirale Hemphill regrette de ne pas pouvoir être ici en personne, mais elle a hâte de vous rencontrer lors de la cérémonie d'inauguration la semaine prochaine.

D'un ton sec, mais sincère, Th’Pev répondit : « Je suis tout aussi ravie de pouvoir parler avec les ingénieurs qui ont fait le plus dur du travail, Lieutenante. C'est un vaisseau magnifique. Je suis impatiente de le voir de l'intérieur. »

Le sourire de Whetu s'élargit alors qu'elle s'exclamait : « Oh, alors vous ne serez pas déçue, capitaine. Nous étudions encore les dernières trouvailles du Chantier 39, mais ce vaisseau représente le meilleur de nos avancées technologiques. Si vous voulez bien me suivre, nous allons commencer par l'ordinateur central. »

Th’Pev acquiesça et la suivit dans le couloir devant elles.

Trente minutes plus tard, la visite continuait et Whetu déverrouilla la salle de contrôle du déflecteur principal. « Nous sommes sur le point d'en paramétrer l'accès pour qu'elle soit opérationnelle, mais en attendant, nous devons faire en sorte que seul le personnel qualifié puisse y entrer », dit-elle nerveusement pour expliquer ces mesures de sécurité plus strictes que d'ordinaire.

Th’Pev ne réagit pas et attendit que la porte s'ouvre. Elle se contenta ensuite de suivre Whetu à l'intérieur.

Elles se tenaient dans une petite alcôve, adjacente à une pièce immense et caverneuse. En son centre se trouvait une succession de générateurs de particules exotiques, de relais d'énergie et d'inverseurs de polarité qui ne constituaient d'une partie de l'impressionnant bouclier déflecteur du vaisseau. Th’Pev observait sans un mot. Whetu s'aperçut qu'elle était en train d'essayer de comprendre ce qu'elle contemplait, mais ne put s'empêcher de briser le silence.

« Les principes de base d'un bouclier déflecteur n'ont pas changé depuis des années, bien entendu, dit-elle avec l'impression de réciter une leçon à un professeur désabusé. Cependant, grâce à ce que nous avons appris du Chantier 39, nous avons été en mesure de faire des choses très intéressantes basées sur des concepts qui avaient été abandonnés par le passé. »

La capitaine resta silencieuse, mais continuait à regarder autour d'elle. Whetu eut l'impression que son interlocutrice avait très brièvement incliné sa tête blanche d'Andorienne pour l'intimer à continuer, alors elle reprit son monologue. « En étendant le rayon de concentration et les chambres d'accélération du déflecteur principal en un ensemble rotatif, nous avons été en mesure de créer un circuit à résonance ionique, entre autres choses. Le bouclier déflecteur est un outil incroyablement polyvalent. »

Th’Pev sortit enfin de son mutisme. « Ou une arme très puissante. Est-ce vrai qu'il a la capacité de générer une tempête ionique ? » dit-elle en se tournant vers Whetu pour mieux entendre sa réponse.

« Euh, oui, en effet, une petite. Vous avez dû lire l'analyse tactique des systèmes par Starfleet ? »

Elle acquiesça. « Oui, je pense qu'il est important pour un capitaine de connaître son vaisseau dans les moindres détails. Et bien qu'il ne soit pas prudent de voir des armes partout, les circonstances de notre galaxie m'ont appris qu'une certaine... créativité est nécessaire pour rester en vie. »

Whetu, gênée, s'éclaircit la voix. « Bien entendu, Capitaine. Une personne avec votre... expérience a certainement une perspective particulière sur ce genre de sujet... Avez-vous une autre question avant de continuer ? »

Th’Pev pencha la tête et dressa les antennes. « Que savez-vous de mon expérience ? Est-ce que vous enquêtez toujours sur les capitaines qui viennent prendre vos vaisseaux ? »

« Non ! Non, ça n'a rien à voir, Madame ! » répondit précipitamment Whetu. Elle commençait à rougir malgré elle. « Enfin, pas toujours... J'ai juste... Nous nous sommes déjà rencontrées, il y a longtemps. Pendant l'attaque des Klingons sur Utopia Planitia. »

Les yeux émeraude de Th'Pev s'assombrirent et ses antennes se courbèrent vers l'avant à ce souvenir. Whetu savait que la capitaine entendait les échos des mêmes alarmes, que la même odeur âcre de fumée lui revenait aux narines, la même chaleur lui brûlait la peau. Enfin, elle revint à la réalité et ses yeux se posèrent sur Whetu. « Oui... Je me disais bien que votre visage m'était familier. Mais tous mes souvenirs de cette attaque sont si flous. Je m'excuse de ne pas vous avoir reconnue. »

Whetu hésita un instant quant à la meilleure façon de répondre à cela. « Non, c'est moi, je voulais juste... Quand ça s'est terminé... » sa voix s'éteignit alors que la scène se jouait à nouveau dans sa tête. Les étincelles écarlates de la technologie d'abordage des Klingons alors qu'ils se matérialisaient dans son labo. Sa quête fébrile du phaseur qu'elle pensait ne jamais avoir à utiliser. La peur qui la paralysait alors que la lame étincelante d'un bat’leth se ruait vers sa gorge.

« Cela paraît si loin quand on réalise tout ce qui s'est passé entre-temps, murmura Th’Pev, songeuse. Et si nous continuions la visite ? »

La suggestion remit le cerveau de Whetu en marche et elle cilla en revenant au présent. « Oh, oui, certainement. Laissez-moi vous montrer la salle des machines. » Ravie d'éloigner ses pensées de ces terribles souvenirs, elle décida de se lancer dans une autre diatribe technique. « D'habitude, lorsqu'on a un réseau SEP aussi complexe que celui-ci, il faut installer des régulateurs de puissance secondaires et tertiaires tous les vingt mètres, mais nous sommes parvenus à... »

La capitaine Th'Pev parla peu tout en examinant l'impressionnante section d'ingénierie du vaisseau et le double réacteur de distorsion déversant son plasma dans quatre immenses conduits. Elle posa quelques questions à l'occasion, mais se contentait généralement de laisser Whetu monologuer au sujet de caractéristiques que, elle-même en était persuadée, la capitaine connaissait déjà par cœur.

Elles se trouvaient à présent dans le turbolift en direction de la passerelle, dernière étape de la visite. La durée du trajet était plus longue qu'à l'accoutumée car la seule voie praticable du réseau serpentait à travers les multiples sections du vaisseau, toutes aussi massives les unes que les autres. Au bout d'une minute, Whetu décida de briser le silence.

« J'ai entendu dire que certains des ingénieurs lui avaient déjà donné un petit nom », déclara-t-elle sur le ton de la confidence. C'était un sujet risqué ; il y avait de fortes chances qu'un capitaine n'apprécie pas que son vaisseau ait un surnom.

« Oh ? » fit Th'Pev pour toute réponse.

« La Hache de guerre, Madame. » Whetu se pencha subrepticement avec cet aveu. « C'est un peu idiot mais... adéquat, si vous connaissez l'histoire martiale de la Terre. »

Th’Pev leva un sourcil railleur. « Nous avions des armes similaires sur Andoria. On s'en sert encore, lorsque l'honneur l'exige. Mais j'espère que ce vaisseau s'avérera être un instrument de paix, en dépit de mes inquiétudes sur son talent à faire la guerre. »

Whetu leva soudain la main vers le tableau de commande et arrêta le turbolift. Th’Pev se tourna vers elle, mais ne broncha pas. Whetu prit la parole. « Écoutez... je suis désolée, je n'ai pas eu l'occasion de finir tout à l'heure. Je voulais vous remercier. Ce que vous avez fait, ce jour-là... Vous nous avez sauvé la vie, et je sais combien cela vous a coûté. Et je sais que vous avez continué à donner de votre personne depuis. »

Th’Pev se détourna légèrement pour cacher la teinte bleu foncé qui lui montait aux joues. La façade d'autorité de son visage anguleux se brisa légèrement. Elle posa une main rassurante sur l'épaule de Whetu.

« Ce n'est que le paiement de la dette que nous avons tous envers une alliance telle que la Fédération, dit-elle avec un sourire. Nous vouons notre vie et notre travail au bien commun et à la défense de tous. Cet engagement serait vide de sens si nous n'étions pas prêts à faire ce qui doit être fait, et à en payer le prix lorsque l'heure est venue. »

Whetu évalua la pression de la main qui pesait sur son épaule. Elle était plus lourde que prévu et un parfum de bio-plastique s'en élevait. Whetu n'en ressentit aucune curiosité morbide. Elle savait ce qu'il était advenu de la véritable main de Th’Pev. Elle l'avait vu de ses propres yeux.

Elle rendit son sourire à la capitaine avec sa timidité habituelle. « Oui, vous avez raison, évidemment. Mais je voulais quand même vous le dire. Merci. » Th’Pev serra gentiment l'épaule de Whetu en guise de réponse et la lâcha. Le reste de l'ascension vers la passerelle se poursuivit en silence.

À leur arrivée, Whetu s'apprêta à parler de la configuration des consoles, du délai de réponse de l'ordinateur et des protocoles de communication et de commandement des escadrons, mais Th'Pev la dépassa dans la sale ovale et prit place en son centre, effleurant le dos du siège du capitaine d'un geste révérencieux.

« Ce vaisseau sera nommé en l'honneur de plusieurs autres appareils de Starfleet qui lui ont précédé. » Elle fit une pause et se tourna vers Whetu qui n'avait pratiquement pas bougé. « Vous savez ce qu'ils ont en commun ? »

« Ils ont tous été détruits, répondit la lieutenante dans un souffle.

Tous les vaisseaux qui portaient ce nom ont connu le même sort, tombé au combat face à l'ennemi. Les Romuliens. Les Klingons. Les Borgs. Le Dominion... » Elle s'arrêta un moment et regarda sa prothèse. « Mon grand-père est mort à bord de l'un de ces vaisseaux. »

Whetu avala difficilement sa salive en observant le tout nouveau vaisseau qu'elle avait contribué à concevoir et fabriquer. Si la création était une si noble entreprise, pourquoi la destruction semblait-elle toujours suivre, inévitablement ?

« Rares sont ceux de mon peuple qui l'admettraient, mais les Andoriens et les Humains ont beaucoup de choses en commun. » Le regard de Th’Pev se porta au-delà de l'écran principal, qui montrait une image de l'avant du vaisseau. Les étoiles scintillaient faiblement dans le lointain. Mars rougeoyait sous leurs pieds et des unités de transport voletaient comme des abeilles à travers le chantier. « Nos marins de l'ancien temps étaient aussi superstitieux que les vôtres, et bien qu'il n'y ait rien de rationnel là-dedans, je me demande s'il est sage de tenter le diable en envoyant un autre vaisseau chargé de cet héritage. »

Whetu fut abattue de voir ce parangon de vertu, cette héroïne de Starfleet, assaillie par les mêmes peurs et doutes qui la torturaient elle-même. Un torrent d'émotions l'envahit et soudain, l'une de ces informations inutiles dont Elyos l'abreuvait généralement lui revint en mémoire.

« Capitaine, savez-vous d'où vient ce nom, à l'origine ? »

Th'Pev fit non de la tête. « Je suis sûre de l'avoir lu quelque part, mais je ne m'en rappelle plus. »

Whetu sourit et s'approcha de la station tactique. Elle afficha une image tirée de la bibliothèque historique du vaisseau, téléchargée le mardi d'avant. L'écran montrait désormais un vaisseau humain obsolète, blanc et noir, avec un fuselage épais et de larges ailes triangulaires. « C'était un prototype, conçu à une époque où l'exploration spatiale était une forme de compétition entre deux puissances mondiales opposées. Bien que cet affrontement se soit terminé de façon désastreuse, nous avons accidentellement fait de véritables progrès en chemin. »

Th’Pev prit un moment pour observer l'image à l'écran et sourit. « Je sais bien que des centaines d'années nous séparent, mais il est évident que la teinte de la coque de ce vaisseau ressemble aux couleurs de ce vieil appareil. »

Whetu acquiesça. « Une heureuse coïncidence due au nano-alliage de duranium et à la science des matériaux moderne. Mais en effet. Ce vaisseau a également été fabriqué en réponse à l'avancée d'une puissance rivale. Mais pour en revenir au sujet, ce nom signifie... ; elle fit une pause pour ménager son effet ; tempête de neige. »

Les antennes de Th’Pev se dressèrent sous le coup de la surprise et d'un élan de satisfaction lorsqu'elle fit rouler le nom sur sa langue. « Tempête de neige... mais oui ! Entre les steppes d'Andoria et la Guerre iconienne, j'ai survécu à bien des tempêtes, au sens propre comme au figuré... et nous avons sous nos pieds de quoi générer une tempête d'un tout autre genre.

Si j'arrive à maîtriser la puissance de ma propre "tempête", cela suffira peut-être à contrecarrer son destin. » Elle embrassa la passerelle du regard et son sourire s'élargit encore. « Ou peut-être que le destin réserve un meilleur sort à cette nouvelle tempête de neige... à ce nouveau Buran. »


Thomas Marrone
Lead Ship and UI Artist
Star Trek Online


Source : [PC] Premières impressions

_________________
[PC] Premières impressions Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treizebook
Amiral du Haut-Commandement
Amiral du Haut-Commandement
Treizebook

CompteSTO : @treizebook

Plateforme : sur PC
Messages : 1230
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 35
Localisation : Marseille, France

[PC] Premières impressions Empty
MessageSujet: Re: [PC] Premières impressions   [PC] Premières impressions I_icon_minitimeMar 23 Avr 2019 - 9:32

Le Cardenas devrait donc arriver ce jeudi dans le C-Store avec une variante 25e siècle. Bonne nouvelle ! Very Happy

_________________

[PC] Premières impressions Signat11

Mes screenshots STO sur DeviantArt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://treizebook.tumblr.com/
 
[PC] Premières impressions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» V7 / Maelstrom of war : premières parties
» [Prob.] Mes premières impressions...
» Clash of Empire premières impressions
» Conquest... les premières impressions
» Waterloo de Wallace. Premières impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STO-Francophone :: Quoi de Neuf et à Venir ?-
Sauter vers: